Comment déclarez les loyers de votre location meublée ?

Accueil » investisseurs immobiliers » Comment déclarez les loyers de votre location meublée ?

location meublée

Comment déclarez les loyers 2015 de votre location meublée ?

Vous faites de la location meublée et vous vous posez la question de savoir comment déclarer vos loyers 2015 lors de la prochaine déclaration d’impôt en Mai 2016.

Des amis à vous ont peut – être déjà parlé du régime réel pour les locations meublées, et que grâce à ce régime, la fiscalité sur leurs revenus locatifs est nulle.

Très simplement vous avez 2 possibilités de déclarer vos revenus de location meublée :

Le Micro BIC : Très simple à déclarer mais pas intéressant fiscalement

Prenons un exemple :

Vous avez perçu 15 000 € de loyers bruts (avec charges) en 2015 grâce à un bien loué en meublé, vous allez inscrire ce chiffre dans la ligne Location meublée non professionnelle Régime Micro sur votre prochaine déclaration de revenus.

L’Administration Fiscale vous appliquera un abattement forfaitaire de 50%, vous serez imposé sur la moitié, donc sur 7 500 €.

Jusqu’en 2009, cet abattement était beaucoup plus intéressant fiscalement car il était de 71%. Les loueurs en meublés étaient imposé seulement sur 29% en restant au Micro BIC. Mais la réforme de Christine LAGARDE en 2009 a modifié cela.

Donc ? revenons à notre exemple, si vous êtes faites partie de la classe moyenne française, votre tranche supérieure d’imposition est de 30%.

C’est-à-dire que tous les revenus additionnés à vos revenus sont imposés à hauteur de votre tranche supérieure d’imposition. Et pour les revenus fonciers et meublés, il faut ajouter les contributions sociales de 15,5%.

Revenons à notre exemple, sur 7 500 € (15 000 € de loyers meublés après abattement 50%) vous allez payer :

Impôt sur le revenu : 2 250 €

Contributions sociales : 1 163 €

Total d’impôts = 3 413 €

Vous payez donc un impôt moyen de 23% sur vos loyers meublés.

Passons à la méthode : J’optimise mes loyers !!!!

Le régime réel : Des avantages fiscaux importants et en toute sécurité

Le régime réel ne permet pas d’appliquer d’abattement sur vos loyers en location meublée, néanmoins vous pouvez déduire l’intégralité des charges liées à votre activité de location meublée (intérêts d’emprunt, charges de copropriété, assurances, travaux, etc…)

Le réel nécessite un bilan comptable et des déclarations fiscale de location meublée ; confiez cela à un expert-comptable spécialiste de location meublée, comme Option réel

Mais le gros avantage de la location meublée au régime réel, c’est la possibilité d’amortir comptablement le bien immobilier.

Qu’est un amortissement comptable pour vous qui faite de la location  meublée, vous me direz ?

Dans des termes comptables et donc un peu barbare, l’amortissement comptable est défini comme la « constatation comptable de la dépréciation de la valeur de certains éléments de l´actif immobilisé » (immeuble, appartement, maison). La pratique de l’amortissement consiste donc à enregistrer, dans la comptabilité du Loueur en meublé, une perte de valeur constatée sur un bien.

Les dotations pratiquées constituent des charges d’exploitation, qui sont portées à l’actif du bilan, en diminution de la valeur d’origine des éléments correspondants, et, déductibles des revenus locatifs.

Pour être plus simple, l’amortissement comptable est une charge déductible fiscalement au même titre que des travaux ou que des intérêts d’emprunt, sauf que vous ne payez ni un maçon, ni un banquier.

C’est une charge virtuelle, un flux non décaissé et qui vous permet de ne pas payer d’impôt sur vos loyers de location meublée.

Pour cela je vous conseille vivement de vous rapprocher d’un comptable pour loueurs en meublés non professionnels comme Option Réel

Ainsi vous ne paierez pas un seul euro d’impôt sur vos 15 000 € de loyers 2015, pour reprendre notre exemple précédent.

Vous économiserez donc plus de 3 400 € d’impôt, juste en changeant de régime fiscal.

Bonnes fêtes de fin d’année

13 thoughts on “Comment déclarez les loyers de votre location meublée ?

    1. Exact Marie. Je ne fais pas de location de tourisme. Mais c’est important de le préciser parce que c’est un mode d’investissement qui est à la mode. Même si personnellement je ne suis pas un grand fan…

  1. Merci pour cet article William. Le côté fiscal n’est pas très “sexy” mais ô combien utile à connaître. Je suis client chez Option Réel depuis 2014 et franchement, je les recommande, ils m’ont bien aidé avec le calcul des amortissements notamment.

    1. Bonjour Sébastien,

      Je suis d’accord avec toi, la fiscalité n’est le plus excitant de l’investissement immobilier, mais on ne peut pas y échapper, alors autant avoir quelques connaissances.

  2. Le choix du régime est stratégique car c’est celui qui permet de ne pas payer d’impôt ou en tout cas d’en payer le moins possible.
    Il est propre à chacun. Tout dépend de l’ancienneté du crédit, du type d’exploitation…

    En location saisonnière, il faut savoir que si votre bien est déclaré meublé de tourisme, il est possible de bénéficier d’un abattement de 71% sur les revenus locatifs. Non négligeable 🙂
    Mais si votre investissement est récent, il sera quand même plus intéressant de tout passer au réel.

    Je conseille vivement les services d’un expert comptable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *