Soyez un investisseur réactif

spécialiste de la colocation

investisseur réactif

 Vous devez devenir un investisseur réactif

Crise ou pas crise, les bonnes affaires se vendent très rapidement.
J’ai pourtant plusieurs investissements immobiliers réussis à mon actif, je n’ai pas la crainte de me lancer, et pourtant ces dernières semaines, j’ai raté 4 biens qui m’intéressaient, dont le dernier date de ce matin même. Et celui-ci j’avoue, j’ai du mal à digérer.
Ce projet manqué, me fait extrêmement rager car j’avais un gain potentiel net de 2000 euros mensuel. Ça aurait été un bon énorme dans ma démarche d’investisseur.

C’était un immeuble meublé, de 11 studios, dans le centre ville d’une ville moyenne à proximité immédiate de Rouen. Immeuble en bon état, avec les locataires déjà en place. Je n’ai même pas eu le temps de le visiter.
C’était, je le pressentais une excellente affaire, et quelqu’un d’autre de plus rapide, ou de plus disponible que moi l’a pressenti aussi. Avec une belle différence entre lui et moi. Il a acheté l’immeuble, pas moi…
On ne peut pas toujours faire autrement, là en l’occurrence, je ne pouvais pas visiter plus tôt alors je suis quand même amère, mais je n’y pouvais pas grand chose. Encore que j’aurais pu décaler d’autres rendez-vous…
Par contre, manquer une affaire, parce qu’on a besoin :
    • De voir avec son conjoint pour avoir son accord.

 

Ces raisons, bien que toutes louables, ne peuvent plus être une retenue à la décision.
Avec toutes ces contraintes, vous ne pourrez acheter que ce que les autres ne veulent pas, ce qui n’est pas forcément les prémices d’une belle opération.
C’est la raison pour laquelle il faut avoir beaucoup de connaissances quand on veut investir dans l’immobilier. Il ne faut pas hésiter à apprendre, apprendre et apprendre encore.
    • Il faut évidemment être prêt à se lancer, parce que si on a peur, on regarde passer toute les bonnes affaires.
    • Il faut connaitre le marché local que l’on veut « attaquer ». Etudier les prix, en fonction des biens, des secteurs…
    • Il faut connaître les différentes étapes que l’on va traverser entre la première visite d’un bien et le moment où on va mettre des locataires dans notre logement.
    • Il faut avoir des bonnes notions du prix des travaux qui seront à réaliser, car c’est une donnée essentielle à la réussite d’un bon investissement.
Tout ces connaissances vous permettront d’être capable de prendre une décision quasiment immédiate, voir même immédiate, d’être un investisseur réactif si le bien vous semble une excellente affaire.
Si vous n’êtes pas préparé à faire de bonnes affaires, vous ne ferez pas de bonnes affaires. C’est aussi simple que cela.
Dites moi dans les commentaires, quelles bonnes affaires vous avez manqué, dites moi aussi si vous n’avez pas encore osé faire le pas de l’investissement immobilier et qu’est ce qui vous bloque.
Si cet article vous a intéressé, inscrivez-vous au blog, recevez gratuitement votre cadeau et les derniers articles.






Envoyez-moi gratuitement le guide "les 10 étapes pour devenir propriétaire de votre appartement dans 3 à 6 mois"


 

Commentaires : 24

  1. Gaëtan dit :

    J’ai visité à 11h00, j’ai fait une offre à 11h45, celui qui avait visité à 10h00 a fait l’offre avant moi ;(
    C’était un studio bien situé à Paris.
    Tant pis ce sera pour la prochaine fois.

    • William MEYER dit :

      Tu ne pouvais pas faire grand chose si l’offre a été faite avant que tu visites. j’ai raté 3 biens ces dernières semaines, et j’ai enfin réussi à acheter un beau bien aujourd’hui, il faut persévérer et ne pas se frustrer.

  2. florent dit :

    je me forme dans le domaine, j’étudie le marché et j’espère acheter mon premier bien cette année 🙂

    • William MEYER dit :

      Je ne doute pas que tu y arriveras Florent. Si tu as besoin de conseils, n’hésites pas à poser toutes les questions que tu veux.

  3. Tancrède dit :

    Bonjour William,

    Encore une fois, je suis tout à fait d’accord. Quand on voit la bonne affaire, il faut réagir tout de suite. On n’est pas tout seul sur le marché, il y a énormément d’autres investisseurs, et le temps que l’on met à réagir est décisif. Quand on voit la bonne affaire, il n’y a qu’une seule réaction à avoir : foncer, et même si ça peut être difficile 😉

    • William MEYER dit :

      Je suis d’accord avec toi, avec une toute petite nuance pour les gens qui n’y connaissent rien au marché, au bâtiment. En fait, pour trouver la bonne affaire, il faut savoir ce qu’est une bonne affaire.

  4. Alexandre dit :

    Salut William, je comprend bien tes mots a travers cette article, pour moi qui suis plutôt cérébrale, il met arrivé de louper de bonnes affaires en hésitant, en réfléchissant trop, tous les feu était au vert, mais j’ai pris peur. Je me dois de travailler sur moi pour ne pas rester sur la touche a l’avenir. Merci pour se partage.

    • William MEYER dit :

      Salut Alexandre,

      Il est normal d’hésiter sur les premières opérations. Comme dans tous les domaines, il faut pratiquer. Plus on est entraîné, plus on est sur de soi, moins on hésite, plus on fait de bonnes affaires

  5. Vincent dit :

    C’est certain qu’il faut être réactif, mais je pense aussi que toute occasion ratée est en fait un apprentissage réussi et nous permet de progresser. Il faut tirer le positif de toute expérience.

    • William MEYER dit :

      Absolument d’accord. Sur ce dernier mois, j’ai raté 4 affaires. Et là, je viens d’en faire une belle.

      Il faut apprendre de tout et tout le temps.

  6. clement dit :

    Je me suis retrouvé dans un cas similaire pour le 1er bien que je voulais acquérir. Partis 1h avant que je compose le numéro de l’agence.
    C’est frustrant, mais sa rajoute du challenge pour le prochain ! 🙂

    • William MEYER dit :

      @Clément C’est clair que ça pousse à réagir plus promptement la fois suivante.
      De toutes façons il y a de nombreuses bonnes affaires et on ne peut pas tout acheter;
      Alors il ne faut pas être frustré de rater quelque chose.

  7. Raphaël dit :

    J’ai déjà connu ça aussi, qu’est ce que c’est frustrant surtout quand ça se joue en à peine quelques heures…

  8. Kamal dit :

    Whoua !
    Je savais qu’il fallait être réactif dans l’immobilier, mais pas à ce point-là !
    Tu as beaucoup de choses à m’apprendre William sur la réactivité dans l’achat d’un bien immobilier…

    • William MEYER dit :

      La concurrence des autres investisseurs nous oblige à être plus réactif qu’eux.

      Sinon on passe son temps à visiter et on rate toutes les bonnes affaires.

  9. Sebastien dit :

    Salut William,
    c’est dingue, en lisant ton article je revois les 5 derniers mois où beaucoup de chose sont bloquées (le marché est (très) tendu sur mon secteur) : des visites, 2 offres (dont une sur laquelle j’ai travaillé 3 mois et une acceptée mais la suite est compliquée…).
    Il y a des fois où on se sent un peu perdu (malgré une 1ère opération il y a 1 an et plutôt réussie malgré peu de connaissance dans le bâtiment). La motivation est là mais la concrétisation a du mal à suivre…
    Merci pour ton article

    • William MEYER dit :

      Dans quel secteur es-tu Sébastien.

      La réactivité nécessite vraiment des connaissances en bâtiment, ou plutôt en coût de travaux,
      puis une bonne connaissance du marché que tu vises

  10. Jeremy dit :

    Ah ça, j’en ai manqué des bonnes affaires !
    Mais bon, on ne peut pas saisir toutes les opportunités, il y a un moment où il faut accepter de laisser passer certaines bonnes affaires, et se concentrer sur d’autres. C’est frustrant, mais c’est riche en apprentissage.

  11. Mehdi dit :

    Il est vrai qu’une bonne affaire ne reste jamais longtemps sur le marché…
    Il faut savoir saisir les bonnes occasions lorsqu’elles se présentent !!

  12. pierre dit :

    Merci pour le conseils je n’est pas encore de biens en locations, par contre lors de l’achat de ma résidence principal il ma fallu être très réactif (vendu 15% en dessous du prix du marché)
    le vendeur étais limite harcelé par les acheteurs, je n’est pas hésité à prendre ma journée pour allé visiter la maison et je pense que cette journée de travail perdu ma au final rapporté beaucoup plus…

    • William MEYER dit :

      Bonsoir Pierre,

      C’est sans doute une des journées de ta vie où tu as gagné le plus d’argent 😉

Ajoutez votre commentaire