Devenez indépendant grâce à la colocation ! Audrey vous dit tout !

Accueil » investisseurs immobiliers » Devenez indépendant grâce à la colocation ! Audrey vous dit tout !

 

Pour aller voir la formation d’audrey :  Financièrement libre grâce à la colocation. Les retours sont excellents

William: Salut Audrey

Audrey: Salut William

William: content de t’avoir avec moi sur cette vidéo pour le blog l’immobilier facile

Audrey: Moi aussi

William: Si jamais quelqu’un ne te connais pas, peux-tu te présenter?

A: Bonjour, bonjour à tous,

W: Salut Audrey

A: Qui suis-je, vaste question. Donc, j’ai passé tout le week-end a y réfléchir… Bref, qui suis-je, sans rigoler je m’appelle Audrey, j’investis dans l’immobilier donc je suis investisseuse, je suis une femme, c’est déjà pas mal. J’ai 38 ans, et vraiment ma passion dans l’immobilier c’est la colocation

W: La colocation, super!

A: Exactement

W: On a un peu ce point là en commun, je sais que tu fais ça depuis bien plus longtemps que moi, tu peux nous expliquer un petit peu ton parc immobilier, où tu en es ?

A: Alors, effectivement je fais ça depuis pratiquement dix ans maintenant. Alors mon parc immobilier, comme beaucoup je pense, j’en ai acheté… Tout d’abord le premier mais a la base c’était pour y habiter moi-même, et ensuite les aléas de la vie ont fait que je n’ai jamais vécu dedans, je l’ai directement loué, c’est celui-ci qui a été un déclencheur pour la colocation, parce que je le louais a une seule personne et après cette personne m’a dit : « Bah écoutez, est-ce qu’il serait possible que j’occupe cet appartement avec ma cousine ? », et je me suis dit « Mais tiens, si elles sont deux, du coup je vais réduire le loyer de la première personne, mais je vais l’augmenter, donc on est passés de 400 euros par mois pour une seule personne à deux fois 250 euros

W : D’accord, donc tu as gagné 100 euros ça t’a fait un déclic a un moment donné

A : Ouais, et directement je me suis dit mais c’est très très facile parce qu’en plus c’était tout à fait possible d’accueillir une seconde personne et je n’ai rien eu à faire et c’était juste génial en une fraction de seconde j’ai gagné 100 euros en plus, et j’ai trouvé ça absolument magique. Après j’ai eu l’opportunité d’acheter un deuxième appartement,

W : Longtemps après ?

A : Deux ans après

W : Deux ans après, OK

A : Même pas deux ans après en fait, et c’était un appartement pour lequel je n’avais vraiment pas choisi de l’acheter, il m’a été proposé et ce genre d’opportunité je pense qu’on ne peut pas les laisser passer, je pense que tu es d’accord avec moi. Y en a qui se présentent comme ça tu sais pas pourquoi, elles arrivent et c’est juste génial.
Donc celui ci en fait c’était un viager sans rente et c’est la petite mamie qui m’a demandée de lui acheter parce qu’elle n’avait pas d’enfant et l’argent récolté, l’argent que je pouvais lui donner elle pouvait le donner à son neveu.

W : Alors, juste, un viager libre sans rente ou un viager occupé sans rente ?

A : Un viager occupé sans rente

W : D’accord

A : Donc le deal c’était qu’elle y restait pendant 5 ans, et ensuite à l’issue des 5 ans elle partait en maison de retraite médicalisée,

W : D’accord,

A : Elle avait une maladie donc elle connaissait la dégénérescence pour sa maladie puisqu’elle était infirmière, elle savait que dans cinq ans a peu près elle aurait besoin de soins un peu plus approfondis

W : D’accord… Donc elle t’a avancé le bouquet

A : En fait c’est même pas un bouquet, totalement, c’est pas tout à fait un viager, pour elle c’était un viager mais pour moi c’en était pas tout à fait un. Je lui ai donné l’intégralité de ce que j’avais en épargne, et je lui ai tout donné et après c’était comme ça

W : Après elle est restée dedans pendant cinq ans, et tu l’as récupéré au bout de cinq ans

A : Exactement

W : Donc c’est une forme de bouquet même si c’est pas…
A : C’est une forme de bouquet et comme je disais sans rente donc mensuellement j’aurais pas pu c’était pas un appartement qui m’intéressait à acheter comme ça avec des rentes et là c’est un appartement dont vous verrez les vidéos dans peu de temps parce que je l’ai fait rénover celui-ci et je l’ai reconfiguré je l’ai retransformé en plateau parce qu’il était ancien, et j’ai voulu le distribuer pareil en colocation, pour y faire de la colocation mais c’était pas trop trop possible par rapport à sa configuration et j’ai un petit jeune d’à coté lorsque je faisais les travaux lorsque je montais le lit qui s’est permis d’entrer et qui m’a dit « Bah écoutez je craque complètement sur votre appartement, combien voulez vous ? ». Je lui ai dit « Mais il est destiné à être loué par deux personnes » Il me dit « c’est pas du tout un problème ». Donc, il est rentré dans les lieux y a un mois, mais j’ai même pas fini les travaux j’ai même pas passé de petite annonce rien du tout, c’est vraiment un voisin d’à coté et il m’a dit « Le prix n’est pas un problème, j’ai tellement craqué dessus, j’ai vu ce que vous avez mis comme matériau etc, et du coup je le prends pendant trois ans »

W : Et du coup il habite tout seul dans cet appartement ?

A : Il habite tout seul dans l’appartement

W : Et donc il va pas y avoir de colocataire

A : Non

W : Il le paie au prix de deux colocataires mais il le loue tout seul

A : Exactement

W : C’est génial

A : Parce qu’il a craqué dessus

W : Alors du coup, combien il t’a coûté et combien tu le loues ?

A : Alors il m’a coûté initialement sur le bouquet une vingt-et-un mille euros frais de notaire inclus,

W : Ouais, ça fait pas cher

A : Non ! Non mais là vraiment… Et après par contre en terme de travaux j’ai fait une enveloppe globale entre le troisième bien dont je parlerai dans quelques minutes et le deuxième bien, j’ai pris le même entrepreneur, et on a fait un mix des deux, au final j’ai a peu près 30 000 euros de travaux sur ces deux appartements. Je dirai que c’est celui qui m’a coûté le plus parce qu’on l’a refait faire intégralement mais il était plus petit, à peu près 20 000 euros je dirais.
W : D’accord, donc ça t’a coûté environ 40 000 euros et quelque quoi

A : A peu près, et on y a mis que du bon

W : Et tu le loues ?
A : Je le loue 660

W : La grosse renta * rire * La grosse grosse renta

A : Ouais… Mais j’ai été étonnée moi même lorsqu’il m’a dit « Quel est le prix » je lui ai dit « Je suis vraiment désolée du coup ça serait pour de la coloc » et il m’a dit «  Non non, j’ai craqué !»

W : Je suis tout seul…

A : Ouais

W : Et donc tu parlais d’un troisième appartement… Dans la foulée, ça s’est fait en même temps ?

A : Non, ça s’est fait l’année dernière, en 2015, c’était parce qu’il a fallu que je digère tout ça, j’ai appris de mes erreurs j’ai fait beaucoup d’erreurs…
W : On en fait tous, c’est comme ça qu’on apprend le mieux

A : Oui, c’est vrai, et je n’osais pas prendre plus grand et là j’ai pris plus grand et je me suis appercue qu’en fait c’était juste un copier/coller de ce que j’avais fait avant, et c’était malgré tout assez simple mais j’avais encore des barrières psychologiques à lever et la celui-ci c’est celui qui me rapporte le plus pour l’instant parce qu’il me rapporte a peu près 1170 euros

W : Pour un remboursement de crédit de… ?
A : Pour l’instant c’est 98 euros

W : Avec le report de crédit, mais la mensualité finale ?

A : La vraie mensualité, je dirais que c’est à peu près 330 euros.

W : 330 euros ?
A : Oui parce que j’ai un principe, une seule de mes chambres, y a 3 chambres, doit rembourser l’intégralité de mon crédit et de mes travaux.

W : Donc 330 euros pour 1100 euros de loyer.
A : 1170 euros de loyer

W : C’est énorme !

A : Pas mal… * rire *

Et ça c’est vraiment un principe que je fais a chaque fois, parce que j’aime pas les crédits et donc le but, ma stratégie, comme tu l’as dit c’est par rapport a cette mensualité de 98 euros qui est le report pour travaux, c’est déjà d’avoir des publics différents dans chacune de mes colocations, pour ne pas me faire de la concurrence, et ensuite du coup d’engranger un maximum de loyers pour pouvoir rembourser en anticipé mon premier appartements

W : D’accord… Ok.

A : Donc ça c’est vraiment la stratégie de base et ensuite bah agrandir mon parc immobilier mais j’ai encore du travail là dessus

W : D’accord, donc c’est génial, trois appartements aujourd’hui, donc tu as profité de cette expérience là pour partager avec le public qui est intéressé sur un blog, tu peux nous parler de ce blog ?

A : Ouais tout a fait, donc je sais pas si certains d’entre vous sont peut être abonnés ou me connaissent un peu plus…

W : Je pense oui

A : Peut-être blonde… Peut être plus blonde ! Parce que ça c’est ma première interview brune, et du coup mon blog c’est http://les-revenus-autrement.fr/ c’est vraiment un blog que j’estimerais être totalement différent des autres parce que je vous donne des stratégies qui me sont propres, toutes les stratégies que je vous donne je les ai vraiment testées, y en a que je fais même actuellement et dont je ne vous parle pas parce que j’attends d’avoir vraiment les résultats escomptés pour pouvoir vous en parler. Je m’éclate à faire le blog, ça m’a permis de rencontrer des gens géniaux… Dont toi

W : * rire * Merci

A : Ça nous permet vraiment de nous dépasser. Tu es d’accord avec moi ?
W : Absolument, c’est vraiment très intéressant

A : C’est juste génial

W : Ça nous ouvre un nouveau monde en quelque sorte

A : C’est exactement ça… Je pensais même pas que ça existait en fait

W : C’est clair. Donc ce blog tu offres vraiment beaucoup de contenu gratuit et de qualité, et pour les gens qui veulent aller au delà de ça je sais que tu as préparé une super formation également sur la colocation… Tu peux nous parler un petit peu de ça rapidement ?
A : Alors effectivement j’ai une formation qui s’intitule, et c’est vraiment volontaire, « financièrement libre, grâce à la colocation ». Donc il y a des personnes, beaucoup de personnes, qui vont penser qu’il faut 2, 3, 12, 15, 120 000 appartements pour pouvoir gagner peut-être l’équivalent d’un salaire, mais moi je vous prouve par a+b qu’il ne faut pas forcément être le neveu de Rockfeller ou le neveu de qui vous voulez pour gagner de l’argent et qu’avec un seul appartement vous pouvez remplacer votre salaire. C’est vraiment ça

W : Il y a aussi ces gens qui pensent qu’ils achètent maintenant et qu’ils vont gagner de l’argent à la retraite

A : Ah ouais ! C’est pas du tout ça. La colocation en fait c’est juste de la sécurité. Je suis en femme donc j’ai vraiment u besoin peut être viscéral de sécurité, et la colocation, clairement, on divise les risques. Pourquoi, car a la place d’être dépendant d’une seul personne ou d’un couple, qui peut perdre son emploi etc, on va être dépendant au moins de plusieurs personnes qui elles mêmes auront des garanties, comme l’État avec les aides au logement, ou les parents, les parents souvent ils vont faire n’importe quoi pour que leur enfant soit bien donc ils vont peut être payer le loyer, etc… Donc après il existe des baux qui par exemple vous permettent de faire en sorte que vos locataires soient solidaires entre eux. Et ça, c’est juste génial en tant qu’investisseur. Je ne vois que des avantages à la colocation. Je pense qu’actuellement, pour gagner de l’argent dans l’immobilier, il faut faire du multi-locataires.

W : Moi ce que je pense de la colocation, je pense que tu seras d’accord avec moi, c’est quasiment la rentabilité de la location courte durée en ayant beaucoup moins de contraintes. C’est la contrainte de la location meublée traditionnelle avec presque la rentabilité d’une location courte durée

A : Et sans travail supplémentaire !

W : Et sans travail supplémentaire , donc, clairement, tout a gagner.

A : On travaille juste un peu au début, juste un peu a la fin… Et je voulais revenir sur le blog, tu l’as justement dit, en fait a peu près 80 % du contenu que vous aurez sur le blog est gratuit, et le reste, les 20 % c’est la formation, c’est ce qui me motive aussi. Et la formation juste pour revenir dessus, dans cette formation là j’ai mis a peu près 2 ans a la créer car j’ai eu certains retours de mes élèves et je les remercie vraiment de tout cœur car ils m’ont aidé il y a même des personnes qui ont donné de leur temps parce qu’ils adoraient, y en a qui m’ont dit « Ah bah tiens Audrey, j’ai mon plan, ça pourra peut-être les aider » et c’est vraiment tout ce que je vous offre dans cette formation là, c’est vraiment un exemple mais ne serait-ce que les commentaires que je vous pourrez lire vous verrez que j’ai eu 0 retour en fait

W : Audrey est quelqu’un de super généreux, c’est très clair , c’est pas de la flatterie tu es vraiment quelqu’un de généreuse.
Allez voir le blog « Les revenus autrement », on vous mettra aussi les liens de la formation d’Audrey sous la vidéo, allez voir déjà ce qu’elle fait sur les revenus autrement, et je pense que si vous avez envie de gagner de l’argent avec l’immobilier et notamment avec la colocation, la formation d’Audrey va vraiment vous faire décoller, en 3 mois, en 4 mois, en 5 mois vous allez vraiment pouvoir peut être pas remplacer un salaire de suite mais vraiment avoir un complément de revenus immédiat et c’est vraiment une bonne idée d’aller voir ce qu’elle fait et d’aller souscrire à sa formation si vous êtes intéressés par l’immobilier.
Audrey je te remercie beaucoup de m’avoir accordé cet interview depuis Genève, on voulait pas le dire mais on le dit quand même on est à Genève, et c’était vraiment sympa de ta part de nous l’avoir accordée

A : J’ai vraiment passé un week-end génial et je te remercie vraiment pour ça

W : Salut à tout le monde, merci de nous avoir écouté et à très bientôt sur l’immobilier facile !

Ciao

 

Investissez dans votre réussite avec la Super formation d’Audrey Financièrement libre grâce à la colocation

2 thoughts on “Devenez indépendant grâce à la colocation ! Audrey vous dit tout !

  1. Hello William,

    Vraiment super intéressant

    Nous ne sommes pas du tout familiarisés avec la colocation, pas sûr que cela fonctionne chez nous car nous sommes dans une ville moyenne.
    Mais c’est vrai que la rentabilité fait envie 🙂

    En plus, trouver un location est super simple car ce sont souvent les locataires en place qui se débrouillent pour trouver un collègue à eux ou en tous cas une personne qui leur convienne. Ensuite ils vous la livrent sur un plateau !

    Quels sont vos projets d’investissement en ce moment ?

    A bientôt

    1. Salut Pierre,

      C’est vrai que personnellement je préfère la colocation étudiante, mais ce n’est pas obligatoire. Je sais qu’Audrey aime la colocation d’actifs. Ce qui est peut être plus adapté dans une ville moyenne ou il n’y a pas de grandes écoles.
      Où habites-tu ?
      Egalement, je ne suis pas fan des baux solidaires, aussi je ne bénéficie pas de la simplicité de trouver des locataires, mais c’est un choix bien réfléchi que j’assume.

      Mon projet d’investissement est celui-ci : https://www.youtube.com/watch?v=g9r2MBqojvQ&t=1s
      A bientôt
      William

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *