Procéder à l’assurance de ses biens immobiliers

Accueil » investisseurs immobiliers » Procéder à l’assurance de ses biens immobiliers

assurance propriétaire non occupant

Procéder à l’assurance de ses biens immobiliers

Bien que ce ne soit pas une obligation légale, c’est dans l’intérêt du propriétaire de contracter une assurance pour ses biens. L’un de ses avantages principaux, c’est que le bailleur pourra faire face sereinement aux sinistres survenus dans l’habitation dans certaines conditions particulières. Examinons plus en détail les cas où l’assurance propriétaire non occupant est vivement conseillée.

 

Les responsabilités du locataire par rapport au bien loué

Normalement, tout locataire doit détenir une assurance habitation. En prenant cette précaution, il jouit d’une couverture en ce qui concerne les dommages causés au bien ou aux voisins. Mais la plupart des assurances habitation, financièrement peu consistantes, ne prennent pas en compte tous les risques relatifs à l’occupation d’un immeuble. Les obligations du locataire ne s’étendent pas sur les murs, les espaces communs, ni les toits. Ces parties du bien entrent en principe dans le cadre de l’assurance d’une copropriété. Pour faire face aux dommages non supportés par l’assurance du locataire, le bailleur doit opter pour une assurance PNO.

Toutefois, le locataire n’est pas tenu de souscrire une assurance pour certains types de logements. Ce sont :

Vous souhaitez en savoir plus sur cet aspect particulier ? Visitez le site Service-Public.

C’est important pour le propriétaire de souscrire une assurance pour ses biens immobiliers

L’assurance habitation est souvent inadaptée pour couvrir tous les sinistres pouvant survenir dans l’occupation d’un bien. Mais ce n’est pas tout. Même s’il s’agit d’un bien géré par une société civile, l’assurance de la copropriété ne s’applique pas si le logement est inoccupé. Alors que l’appartement vient d’être libéré et que vous n’avez pas encore trouvé un nouveau locataire, un tuyau peut éclater. Dans une pareille circonstance, c’est de la responsabilité du propriétaire de prendre en charge les dépenses liées à la réparation du matériel. Une assurance propriétaire non occupant permettrait de faire face aux travaux en toute aisance.

Au cas où le locataire ne dispose pas d’une assurance, le propriétaire a la possibilité de supporter les frais relatifs aux dommages qui lui incombent normalement. Cependant, les dispositions de la loi Alur-Duflot autorisent le bailleur à faire répercuter le montant supporté sur le loyer. À supposer que vous ayez investi 120 euros pour des travaux de plomberie qui doivent être effectués par le locataire. Vous pourrez alors augmenter le loyer de 10 euros par mois sur une année.

En résumé, on peut dire que l’assurance de son bien immobilier permet au propriétaire de réaliser les travaux occasionnés par un sinistre lorsque :

  • Le contrat de l’occupant ne couvre pas le sinistre causé
  • Le locataire n’y est pour rien dans le dommage
  • L’habitation est sans locataire.

Qu’il soit occupé ou non, un logement doit faire l’objet d’une assurance appropriée. Il vous suffit de savoir vous y prendre pour obtenir un contrat à moindre coût pour l’assurance de votre bien. Voici des pistes que vous pourrez exploiter.

assurance propriétaire non occupant

Comment retenir les éléments de son contrat d’assurance

Avant toute chose, faites en sorte que le candidat à la location de votre appartement souscrive une assurance habitation en bonne et due forme. Prenez connaissance de son contrat afin de savoir les garanties qu’on y accorde. Vous pourrez alors opter pour un forfait dont le contenu intègre les éléments non pris en compte par le contrat du locataire. Par cette astuce, votre assurance vient en complément au sien.

Faites le même travail quant au contrat du syndic, si vous êtes copropriétaire. En éliminant les aspects prévus dans cette assurance, vous réduisez l’étendue des garanties à souscrire, et donc le prix de votre assurance.

En définitive, souscrire une assurance pour ses biens est une bonne chose, même si ce n’est pas une obligation. Avec une assurance PNO, vous évitez de mettre la main à la poche quand survient un sinistre dans l’habitation non occupée ou quand le locataire est défaillant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *